Exercice pratique : les uritrottoirs de Paris


Argumenter, Exemples live / mardi, septembre 4th, 2018

La rhétorique, comme toute technique, demande de la pratique et pour développer une pratique rien de mieux que des exercices.

L’un des premiers exercices, développé dès l’antiquité greque est celui des LIEUX.

Il s’agit de découper le sujet, qui peut être une question, une problématique mais aussi un récit, en liste de “LIEUX”, disons plutôt de rubriques et de trouver pour chacun d’eux des arguments qui confirment  ou infirment un point de vue : POUR, CONTRE, est-ce crédible ou non ?  …

Cette liste a pour but d’aider à multiplier et diversifier les arguments. C’est un exercice de base en rhétorique qui fait partie de l’INVENTIO, la première des 5 grandes parties de la rhétorique. Celle qui aide à la recherche de tous les arguments possibles.

L’actualité des réseaux sociaux est riche de thèmes qui se prêtent à cet exercice. Et plus ils s’y prêtent plus ils ont du succès car tout un chacun est content de pouvoir mettre son grain de sel.

Exercice du jour : les uritrottoirs de Paris, sur lesquels vous avez probablement un avis.

 

Mais avez- vous pensé à tout ?

Ci-dessous un tableau des commentaires recueillis sur internet. Ils ne sont pas exhaustifs et leur classement n’est pas toujours facile.

Essayez d’en trouver d’autres en utilisant la même liste .

 

Questions sur le bien fondé de la pose d’uritrottoirs à Paris ?
POURCONTRE
Rubriques relatives aux fins Cette action est-elle……. ?
JUSTE

Après tout, qui a dit que ces pissotières écologiques étaient uniquement réservées aux hommes ? Depuis plusieurs années, les pisse-debout



La mairie de Paris et celle du IVe arrondissement rappellent que ces urinoirs sont installés à titre expérimental, et pour répondre à une demande des riverains.
Ces urinoirs publics n’ont aucun caractère égalitaire.
D'après nos diverses enquêtes, on voit bien que les hommes s'accaparent la ville,

En théorie, les femmes peuvent utiliser ces uritrottoirs avec des pisse-debout. Mais en pratique, je pense qu'elles ne se sentiraient pas à l'aise, et donc qu'elles s'auto-censureraient. Par ailleurs, si elles osaient le faire, elle s'exposeraient certainement à un rappel à l'ordre ou à des remarques
Et les enfants et personnes âgées ?
LEGALELa mairie de Paris a effectivement le pouvoir d’aménagement de l’espace public


L’épanchement d’urine sur la voie publique est passible d’une amende de 68 euros.

Ce dispositif a été installé dans le cadre du Budget participatif.. Il a recueilli 16.232 votes.
C'est une discrimination, qui est punie par la loi, car les femmes doivent, elles, se retenir.

C'est une incitation faites aux hommes à montrer leur sexe en pleine rue. Plus grave : l'un d'eux est situé à quelques mètres d'une école primaire.
POSSIBLELes uritrottoirs sont utilisés depuis près d'un an et demi à Nantes, sans faire de vagues.
UTILEContrairement à un urinoir temporaire classique de type « obus », l’urine est valorisée grâce à un premier filtrage par la paille, limitant les odeurs désagréables.La paille et l’urine sont ensuite collectées et compostées, permettant ainsi la récupération de l’azote et du phosphate présents naturellement et en quantités importantes dans l’urine. À terme, ce dispositif permet à l’urine de revenir fertiliser les plantes. 
Dommage de gaspiller l’urine qui est riche en phosphore et azote.

Les hommes devraient plutôt se remettre en question et se discipliner
ESTHETIQUEL'uritrottoir permet de faire du compost et de faire pousser des fleurs. Voir les gens pisser dans la rue, quel délice pour les yeux...
Avec cette fausse bonne idée, #Hidalgo a réussi à enlaidir Paris et à nous couvrir de ridicule aux yeux du monde.

Cette idée d'#uritrottoir est obscène ! je croyais qu'on voulait éduquer les hommes à respecter les femmes ; on est juste en train de leur dire qu'en effet, il est normal de pisser dans la rue 🙁

Un petit rectangle rouge surplombant la Seine fait rire les touristes.
Le design est un peu kitch avec son réservoir rouge et ses plantes.
MORALEL’uritrottoirs permet à ceux qui n’ont pas accès à des sanitaires (SFD) de se soulager dignement
Ils signifient que les hommes peuvent montrer leur sexe en plein air.
AGREABLEEconomie pour la mairie de Paris qui paye des installations à bas cout plutôt que de vrais WC
FACILEL'intérêt de ce nouveau mobilier urbain réside dans sa mobilité, sa facilité d’installation et d’utilisation, ainsi que dans sa dimension écologique.

Faire payer pour uriner ne serait pas normale

La police ne souhaite pas qu'il y ait trop de dissimulation, pour ne pas retrouver les problèmes de drogue ou de sexe qu'il pouvait y avoir avec les vespasiennes
Rien n’est prévu pour que les utilisateurs se lavent les mains

Question odeur, l’objet ne peut pas être toujours propre, ça reste un urinoir 
NECESSAIREChaque uritrottoir recueillerait environ 300 litres par semaine.

L’uritrottoir répond à deux enjeux importants : la propreté et la lutte contre les épanchements d’urine. C'est une valorisation des urines avec la mise en place de cycles de récupération de l’azote et du phosphore.

En 2017, 5 381 personnes ont été verbalisées dans la capitale, soit une augmentation de 165% par rapport à l'année précédente.
Uriner est une fonction naturelle qui ne nécessite pas d’installation particulière. c'est notre pudibonderie judéo chrétienne qui en fait un acte « sale »

 

 

 

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *